QUESTIONS, REPONSES & INSPIRATIONS

Quels signes peuvent annoncer un burn-out?
12.01.17

La question la plus fréquente que l’on me pose est « quels sont les signes visibles du burn-out? ».

Cela peut être pour repérer quelqu’un qui va mal ou pour soi-même, quand le stress est chronique et commence à impacter fortement la vie professionnelle et personnelle.

 

Derrière cette question il y a toujours la perception d’un risque : risque de santé, risque de ne plus pouvoir assumer son travail, risque managérial ou plus généralement de conséquences pour l’environnement professionnel ou familial, et une crainte sous-jacente que cela « nous explose à la figure ».

 

Car derrière ce terme de « burn-out », facilement et exagérément utilisé, il y a une vraie zone de flou : mal connue, mal maîtrisée, imprévisible, avec des conséquences graves pour soi ou pour l’environnement. De quoi s’agit-il réellement ? Et quels en sont les signes avant-coureurs ?

 

Un flou qui s’accompagne d’une sensation d’impuissance : Que puis-je faire? Comment ? Auprès de qui ?

Pour la personne concernée, la question ne se pose généralement pas ! « Je ne peux pas faire autrement, je n’ai pas d’autre solution que de continuer ». Et il s’agit réellement d’un enfermement quelque soit la lucidité et les capacités de discernement et de recul habituelles de la personne. La prise de conscience est souvent tardive, et la capacité d’agir seul limitée sans comprendre et mesurer la spirale dans laquelle se trouve la personne.

Pour l’entourage professionnel ou personnel, l’apparition et le renforcement des symptômes inquiètent et peuvent donner envie d’agir, de prévenir, de protéger avant qu’il ne soit trop tard, c’est-à-dire que le processus aille jusqu’à un point de non retour.

 

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : le burn-out est un processus long et insidieux ou le stress chronique va progressivement dérégler l’organisme, sur plusieurs plans : cognitif, émotionnel, physique, relationnel et motivationnel.

Les symptômes sont variables d’une personne à une autre mais la fatigue, l’irritabilité, la déprime, un sentiment de débordement sont les dénominateurs communs du burn-out. Et au-delà de la conjonction de ces symptômes c’est leur durée et leur intensité qui doivent alerter. Les symptômes finaux étant la maladie, physique ou psychique.

Matthias Burisch, psychologue allemand, a décrit le processus en sept phases, très utiles pour comprendre la progression du mécanisme et présentées dans le schéma joint.

Que ce soit par responsabilité professionnelle (manager, RH), par crainte pour la personne concernée, ou par prise de conscience personnelle, connaître les signes du burn-out est un 1er pas clé.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez me contacter. Organescence propose :

  • Des ateliers d’information et de formation pour sensibiliser et comprendre le burn-out.
  • La mise en place de démarches pour savoir comment agir dans son rôle (manager, RH).
  • Des accompagnements individuels pour aider à rétablir son équilibre en cas de stress chronique ou à reconstruire son identité professionnelle quand le burn-out est déclaré.

Séverine Hessel – Organescence – severine.hessel@organescence.com

Pourquoi agir pour prévenir le burn-out ? - Organescence on janvier 12, 2017 AT 11

[…] Voir aussi un article sur les signes du burn-out. […]

Comments are closed.